agi-son
< Tous les articles

En 2020, AGI-SON remet le son pour une révision du décret !

[ EDITO ]


L'équipe d'AGI-SON vous présente ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année !

2020 sera, à n’en pas douter, dynamique pour AGI-SON qui cultive son ambition pour une qualité sonore toujours plus pertinente et en adéquation avec les pratiques du spectacle vivant musical.

2020, c’est également l’année des 20 ans de l’association qui coïncide avec le renouvellement des représentants du Conseil d’Administration. Un vent de nouveauté soufflera donc sur nos projets ! Une constante : la volonté de parvenir, enfin, à une modification du décret 2017-1244 du 7 août 2017. Pour rappel, AGI-SON a été force de proposition dans l’écriture de ce texte pour permettre de concilier les objectifs de santé publique des ministères avec les pratiques artistiques, culturelles et techniques de notre secteur d’activité. La qualité des échanges au sein du Conseil National du Bruit avait permis une forme de consensus qui a finalement été mis à mal par le Conseil d’Etat dont le manque évident de connaissances techniques, les a conduit à prendre des dispositions acoustiquement impossibles à tenir… Dès la parution du décret, AGI-SON a alerté sur les points de blocages et s’est immédiatement penché sur la formalisation de propositions concrètes pour modifier le texte. Sans réponse de l’état, qui a finalement annulé la publication de l'Arrêté d'application, les membres d’AGI-SON ont lancé la pétition « Ok pour un décret son qui ne mette pas la scène KO » (récoltant plus de 6 000 signatures), dans le but d'informer sur la dangerosité de la situation pour la scène live et de faire écho aux interrogations et désarrois des lieux et collectivités face à un texte inapplicable.

Si nous pouvons nous féliciter d’avoir obtenu le soutien du ministère de la Culture sur ce dossier et si les ministères de la Santé et de l’Environnement ont bien pris conscience de l’inapplicabilité de certains points du texte, le principe de « non-régression » du Code de l’Environnement est particulièrement bloquant pour toute modification et, notamment, celle concernant les émergences pour les événements de plein air.

Les discussions sont toujours en cours. La position d’AGI-SON n’a pas changé, l’association reste ouverte aux concertations et souhaite que des solutions adéquates soient trouvées afin de rendre le texte applicable pour les professionnels du spectacle vivant dans le respect de la santé des publics et des riverains.

Nous ne renoncerons pas aux modifications essentielles ! Néanmoins, ce texte a mis en exergue de sains questionnements sur nos pratiques et fait émerger de nécessaires évolutions dans notre manière d’imaginer, de penser, d’organiser nos événements. Les technologies évoluent et permettent d’offrir à nos publics des écrins sonores toujours plus en adéquation avec les œuvres que les artistes souhaitent produire. Car c’est bien là la finalité de nos métiers : que le concert soit un moment exceptionnel entre l’artiste et son public !

Angélique DUCHEMIN 
directrice d'AGI-SON