agi-son

Etude sur le public des musiques actuelles / Evaluation de la campagne HEIN ?!

AGI-SON  mène  campagne pour  sensibiliser  tous  ceux  qui  aiment  la  musique, jeunes  et  moins  jeunes,  aux  risques  auditifs  liés  à  la pratique  et  à  l’écoute  des  musiques amplifiées. Mais aussi pour défendre une expression artistique amplifiée en connaissant les règles et les risques liées à cette pratique.

Portée  par  des  professionnels  de  la  musique,  cette  campagne  vise  à développer une meilleure prise de conscience des risques auditifs que ce soit en concert, en club, en écoutant de la musique chez soi, sur son lecteur Mp3, en pratiquant son instrument...

La campagne alerte sur ces risques bien réels pour nos oreilles qui vont de la perte temporaire d’audition,   de   l’apparition   d’acouphènes,   aux   dommages   irréversibles   causés   par   une exposition  au  son  mal  gérée. L’association  délivre  des  conseils  simples  et propose de développer  des  réflexes,  pour mieux  se  protéger et surtout pour que la musique reste toujours un plaisir!

 

Une évaluation de cette campagne est menée chaque année afin :

  • d'avoir des éléments de connaissances sur les pratiques culturelles du public,
  • d'avoir un état des lieux de la santé auditive du public,
  • de connaitre l'impact de cette campagne sur les comportements en matière de gestion sonore et de protection des risques auditifs.

 Pour y participer : veuillez contacter l'équipe d'AGI-SON : info@agi-son.org

 

 

Baromètre 2018-2019

 

AGI-SON présente son enquête sur le "Public des salles de musiques actuelles : profils et rapports aux risques auditifs".

 

Basée sur l'évaluation de la Campagne de prévention Hein?! 2018-2019, qui se déploie chaque année en novembre grâce aux relais régionaux AGI-SON, cette enquête nationale vise à approfondir la connaissance des profils et pratiques des publics des salles de musiques actuelles en France (goûts musicaux, habitudes de sorties, etc.) et sonde leurs expériences et perception des risques auditifs

 

Pour les acteurs de la filière musicale comme de la santé, les résultats de l’étude permettent de saisir les réalités sociologiques des pratiques actuelles, afin d’adapter et améliorer les actions de prévention.

 

L’enquête a été menée par le cabinet d’études SoCo - Sociologie & Conseil - pour AGI-SON et repose sur les réponses de 1.393 spectateurs et spectatrices de concert en France.
Elle est publiée avec le soutien de Sacem et grâce à l'implication des relais régionaux AGI-SON et des salles adhérentes de la Fédélima.

 

Quelques données retiennent l’attention :

1/3 des adultes se rendent en concert avec des enfants.

Le rock arrive en tête des styles musicaux sauf pour les jeunes générations !

• La fréquentation des festivals est préférée par l’ensemble des moins de 35 ans.

• 8 sur 10 : c’est le nombre de spectateurs ayant déjà eu un acouphène (sifflement ou bourdonnement dans les oreilles) !


>> Ce dernier chiffre inquiétant témoigne de troubles auditifs devenus courants...


Face à ces troubles, le public a t-il développé des habitudes de protection ? Est-il bien informé concernant les risques auditifs liés à ses pratiques ?

> Consulter l'étude

Baromètre 2017-2018

L'âge moyen du spectateur, femme ou homme, est de 36 ans. Il vit en ville, exerce une activité d’employé ou de cadre. Ses goûts musicaux sont éclectiques avec une grande affinité pour le Rock (même si les plus jeunes le délaissent en partie pour lui préférer l'Électro et le Hip-Hop).

Près de 8 spectateurs sur 10 ont déjà eu un acouphène suite à une exposition sonore, la tranche d’âge des 25-34 ans est la plus exposée et la plus touchée par les troubles (acouphènes et impression de moins bien entendre).
 
Mais les habitudes de protection sont en hausse : plus d’1 spectateur sur 2 a commencé à se protéger au cours des quatre dernières années. 
 

Baromètre 2016-2017

L'Etude de 2016 dessine le profil des publics et leur pratique culturelle en matière de concert 
La moitié du public des salles de moyenne jauge a moins de 32 ans.

89% des personnes interrogées vont au moins une fois par an en festival

Les ¾ fréquentent les cafés-concerts

Les trentenaires sont un public « omnivore » ! En concert, ils viennent écouter de tout. +...

Et donne des pistes d’évolution pour les futures actions de sensibilisation aux risques auditifs 

68% des personnes interrogées ont déjà ressenti un acouphène ! Et 73% chez les 18-39 ans !

82 % des personnes interrogées se protègent d’une façon ou d’une autre des risques auditifs,

Plus de la moitié des jeunes scolarisés s’estiment mal informés sur le temps scolaire (54%). +...

 

Lire l'étude